Communs Innovatifs

L’échange entre recherche, économie et société doit être soutenu par la politique d’innovation suisse !

Inspirés par le modèle des logiciels libres et des licences  creative commons (CC), les chercheuses et chercheurs des Universités de Neuchâtel et de Berne proposent une politique nationale et régionale de communs innovatifs dans laquelle le partage des savoirs favorise la réalisation et la reconnaissance d’idées originales, aussi bien technologiques, qu’économiques et sociales

Contexte

Les développements technologiques sont de plus en plus rapides. Les crises économiques mondiales entraînent de nouvelles inégalités. La digitalisation de l’économie menace les emplois traditionnels. Les préoccupations environnementales appellent à une gestion durable des ressources. Dans un contexte socio-économique très incertain, les défis sont nombreux et les problèmes complexes

Face à ces défis, promouvoir l’innovation est devenu un credo politique en Suisse. On peut en effet observer une « innovatisation » de l’action publique dans de nombreux domaines tels que la recherche, l’industrie, le tourisme, l’énergie ou l’agriculture.

Les défis complexes nécessitent une nouvelle approche

Les auteurs Hugues Jeannerat et Tina Haisch, ensemble avec les chercheuses et chercheurs des Universités de Neuchâtel et de Berne, mettent en évidence certaines limites de ces politiques d’innovation. La manière dont l’innovation est actuellement abordée et soutenue dans le cadre de différentes politiques sectorielles ne permet en effet pas de répondre aux défis complexes d’aujourd’hui. De plus, les retombées économiques de certaines innovations suisses sont captées ailleurs.